De la maternelle bilingue aux études supérieures bilingues, l’éducation bilingue est aujourd’hui très tendance. D’où provient cet engouement ? En quoi une éducation bilingue est-elle avantageuse ? Est-ce vraiment une bonne idée de faire apprendre une autre langue aux tout-petits ? Le point sur l’éducation bilingue.

L’éducation bilingue chez l’enfant : ses nombreux avantages

Meilleur développement des capacités cognitives
Une éducation bilingue contribue à favoriser chez l’enfant le développement de certaines capacités mentales telles que la pensée créative, les facultés mémorielles à long terme, la planification et l’adaptation mentale, les procédures de réflexion, la prise de décision, l’analyse efficace des données.

Connaissance de deux cultures
La notion de maîtrise des langues en tant que telle est certes très importante mais il ne faut pas oublier qu’une éducation bilingue enrichit les connaissances relatives à une autre culture. Il s’agit là d’une apport non négligeable sur le plan personnel et des interactions sociales. Qui plus est, l’enfant qui grandit dans un univers bilingue sera, en tant qu’adulte, doté d’une intelligence interculturelle, qualité très prisée sur le plan professionnel.

Thinking outside the box ou la magie de penser autrement
Les habiletés langagières déterminent en grande partie la manière dont la pensée s’organise. Ainsi, la maîtrise de deux langues et plus constitue un atout considérable pour faire face aux situations et hausser le niveau de la capacité de réflexion. Apprendre à penser autrement est plus accessible lorsqu’on est habitué à manier plus d’un système linguistique.

Meilleure gestion de l’ambiguïté
Devant des faits contradictoires ou carrément opposés, certaines personnes sont aux prises avec une capacité d’interprétation altérée. Ce n’est pas le cas des enfants bilingues qui démontrent généralement des compétences à traiter correctement les ambiguïtés. Ils sont en outre capables de réaliser plusieurs tâches simultanément et de s’adapter rapidement aux règles changeantes.

Développement du quotient émotionnel
L’enfant qui apprend plusieurs langues possède un vocabulaire plus étendu. Or, un vocabulaire plus dense lui permet de renforcer son quotient émotionnel. Dans son quotidien, l’enfant polyglotte est plus apte à moduler sa réaction émotionnelle et à décrire ses sentiments avec plus d’exactitude.

L’effet boule de neige du bilinguisme
Face à la mondialisation, la maîtrise de deux langues, c’est bien, mais plus de deux, c’est encore mieux. Or, les enfants maîtrisant deux langues possèdent déjà tous les outils nécessaires pour en apprendre encore d’autres très rapidement.

L’enfant bilingue devenu adulte

Sur le plan académique, un gain de plusieurs années d’étude
Certains étudiants universitaires qui souhaitent intégrer un programme où il est essentiel de maîtriser plusieurs langues doivent passer par une licence de langue. En connaître déjà deux peut leur faire gagner plusieurs années d’étude.

Sur le plan professionnel, des possibilités de carrière plus captivantes et lucratives
Le fait de maîtriser deux langues permet à l’enfant devenu adulte de se distinguer avantageusement des autres candidats unilingues lorsqu’il entre dans la vie active. Il peut aisément accéder à des postes aux fonctions plus intéressantes, plus valorisantes et mieux rémunérées et grimper plus rapidement les échelons de la hiérarchie. La connaissance d’une seconde langue ou de plusieurs autres lui fournit des compétences additionnelles et diversifiées et lui assure de plus grandes et plus palpitantes possibilités de carrière.