Technologie

Cloud privé et Cloud public : quelles sont les différences ?

Professionnels ou particuliers, vous avez besoin de stocker vos données importantes dans un endroit sécurisé, qui vous permettra d’y accéder aisément, de les partager également. Si la solution du disque dur externe peut être envisagée, il est néanmoins préférable de se tourner vers une méthode plus sûre et fiable, par exemple le Cloud. Il s’agit d’un espace dématérialisé sur un serveur qui accueillera vos divers documents. Vous pourrez y accéder via votre ordinateur, tablette ou smartphone, et autoriser son accès à vos collaborateurs, vos amis ou aux membres de votre famille. Il existe deux types de Clouds, privé et public. Quels sont les avantages et les inconvénients de chacun ? On vous en parle.

Le Cloud privé

Lorsque l’on parle de Cloud privé, on se réfère à un ou plusieurs serveurs qui vous sont entièrement dédiés. Vous pourrez y stocker toutes les données qui ont de l’importance.

Qu’est-ce que c’est ?

Dans le cadre d’une entreprise, c’est l’occasion de centraliser les dossiers et autres fichiers accessibles à vos collaborateurs. Le Cloud privé peut être hébergé en interne, depuis un serveur qui vous est propre, ou dans un datacenter.

Aujourd’hui, les sociétés proposant des services de stockage externes mettent à votre disposition des capacités de stockage nombreuses, ainsi que des fonctionnalités qui répondent à vos besoins.

De ce fait, vous avez alors la possibilité de choisir un type de serveur qui vous convient, la puissance adaptée à votre utilisation, ainsi qu’un service de maintenance optimale. Néanmoins, cela représente un coût.

Avantages

Si nous recommandons le Cloud privé aux entreprises, c’est en raison de la capacité d’adaptation de cette solution. En effet, vous trouverez aisément un Cloud qui répond aux différents besoins de votre société, cette flexibilité est définitivement un avantage pour vous.

Cependant, il peut être également envisagé par les particuliers, qui souhaitent mettre à l’abri des documents ou des fichiers personnels. L’autre avantage ? Le prix ne dépend pas du nombre de données que vous allez transférer.

Bien sûr, il s’agit du moyen le plus efficace pour protéger vos ressources également. Contrairement au Cloud public, que nous allons voir un peu plus tard dans ce guide, celles-ci ne pourront pas être accessibles à d’autres utilisateurs, si ce n’est vos collaborateurs à qui vous donnerez (ou non) les accès à cet espace de stockage. Vous êtes vous-même propriétaire du serveur.

Inconvénients

Vous le savez, rien n’est parfait. Aussi, le Cloud privé souffre de quelques inconvénients à prendre en compte, au moment de choisir une méthode de stockage de données. Il s’agit d’un espace moins performant lorsqu’il est saturé d’informations.

De plus, il représente un certain coût, que toutes les entreprises ne pourront pas se permettre. Aussi, il serait bon de faire une demande de plusieurs devis, afin de comparer les prix et d’opter pour un serveur qui correspond à votre budget ainsi qu’à vos besoins.

Le Cloud public

Le Cloud public, aussi appelé Cloud mutualisé, se base sur des serveurs qui seront partagés entre plusieurs utilisateurs. Il propose néanmoins des services similaires au Cloud privé.

Qu’est-ce que c’est ?

Si le Cloud public n’est en aucun cas un espace de stockage accessible à tous les utilisateurs, il implique un partage de serveurs, ce qui limite son niveau de sécurité. Si c’est la solution que choisissent bon nombre de particuliers, car moins coûteuse que la version dédiée, les entreprises font également ce choix, en raison de l’importance des infrastructures et du nombre illimité de fichiers qu’il est possible d’y stocker.

Cette méthode est également motivée par un prix beaucoup plus avantageux. En effet, le Cloud public est payant uniquement lorsque vous y transférez des fichiers. Aussi, plus vous l’utilisez, plus il vous revient cher. Cela signifie également que, quels que soient vos besoins, le Cloud pourra s’adapter en vous fournissant un espace de stockage important.

C’est définitivement un avantage pour les professionnels, même si cette solution implique une sécurité diminuée et une protection des données moindres. Mais alors, quels sont les avantages et les inconvénients du Cloud public ? On vous en parle dès à présent.

Avantages

Puisque ce type de Cloud ne nécessite pas l’installation d’un serveur physique chez vous ou dans votre entreprise, ni la location d’un espace privé au sein d’un datacenter, il devient beaucoup plus accessible financièrement et surtout, beaucoup plus rapide à mettre en place. La facture dépendra seulement de votre utilisation.

Nous l’avons mentionné également, peu importe vos besoins en termes de volume de stockage, le Cloud public pourra s’adapter aisément. Il s’agit donc d’une solution que l’on peut recommander aussi bien aux professionnels qu’aux particuliers.

Inconvénients

Le premier point négatif que nous pouvons citer, c’est bien évidemment le manque de sécurité du Cloud public. Même si les cas de piratage de données sont rares, ils existent néanmoins. Il faudra donc adopter de bonnes pratiques, comme le chiffrement des informations par exemple.

L’usage, à la longue, devient onéreuse puisque plus vous disposez de fichiers stockés dans le Cloud, plus le prix sera élevé. De plus, il ne s’agit pas d’une technologie en mesure de supporter les logiciels pour professionnels, même si certains fournisseurs vous le proposent.

Le cas du Cloud hybride : une bonne solution ?

Il existe aujourd’hui une méthode de stockage à mi-chemin entre le Cloud privé et public, il s’agit du Cloud hybride. Cela consiste à faire appel à des fournisseurs en espaces de stockage privé et public.

Aussi, il devient possible de bénéficier des avantages du Cloud privé, c’est-à-dire un meilleur niveau de sécurité, ainsi que des fonctionnalités plus poussées, et du Cloud public, à savoir un espace de stockage plus volumineux et extensibles. Pour les entreprises, c’est également l’occasion de diminuer les coûts et surtout d’opter pour une plus grande flexibilité.

Le Cloud hybride permet de répondre à tous les besoins spécifiques des sociétés : ressources sécurisées et ressources publiques non stratégiques pourront être stockées de la meilleure manière. Voilà une solution qui devrait définitivement être envisagée par les professionnels, afin de déterminer quelles seront les données accessibles et les données avec accès limité.