Afin qu’une entreprise puisse prospérer, il est important de mesurer ces performances. Cependant, l’évaluation de la santé de son entreprise peut s’avérer un peu difficile pour certains. Pourtant, il existe assez d’indicateurs dont le DSO qui permettent d’apprécier la santé de son entreprise. Qu’est-ce que le DSO et comment se calcule-t-il ?

Qu’est-ce que le DSO ?

Le DSO est un terme financier qui s’utilise particulièrement dans le cadre de l’optimisation du recouvrement des créances clients. Cette terminologie est en réalité le sigle anglais de « Days Sales Outstanting ». Ce qui signifie en français « Délai Moyen de Paiement client » (DMP) ou « Nombre de Jours de Crédit clients » (NJC).

Le DSO, DMP ou NJC est en réalité un indicateur crucial de la performance financière d’une entreprise et de sa fonction crédit. Il s’exprime en jours de chiffre d’affaires. Cet indicateur permet de déterminer la durée entre l’émission d’une facture et encaissement effectif par la société sur son compte bancaire. Pour une entreprise, avoir un bon DSO indique qu’elle est en bonne santé financière.

En effet, plus le DSO est faible, plus les clients de la société règlent rapidement. Mais plus les clients tardent à payer, plus le DSO sera élevé ce qui peut augmenter les dépenses de l’entreprise. Le DSO représente donc pour les entreprises un enjeu capital qui a pu déceler à la fois des solutions réglementaires et des outils d’amélioration.

Le suivi de cet indicateur permet d’apprécier la performance des techniques et des procédés de recouvrement établis dans la société. Dans le même temps, il fournit avec exactitude les chances de non-paiement de créances d’un client ou d’un groupe de clients.

Quelle est son utilité ?

Le but de l’évaluation du DSO est d’accroître les encaissements afin de réduire le délai de recouvrement des créances clients. Cela permettra donc d’augmenter la trésorerie, c’est-à-dire le Besoin en Fond de Roulement (BFR) de la société. L’appréciation du DSO constitue donc la première étape dans une opération de réduction du délai de créance client qui étouffe la santé financière d’une entreprise.

Comment calculer son DSO ?

Il existe plusieurs façons de calculer son DSO. Nous vous présentons ici, les deux méthodes les plus utilisées.

La méthode comptable

Cette méthode consiste d’abord à diviser la totalité des créances toute taxe comprise par le chiffre d'affaires de l’entreprise toute taxe comprise. Ensuite, le résultat sera multiplié par le nombre de jours. La formule du calcul s’illustre comme suit :

DSO = (Créances TTC) / (Chiffre d'affaires TTC) × Nombre de jours

La méthode comptable a l’avantage d’être assez claire. Mais selon la période définie (120, 90 ou 60 jours), elle peut indiquer de grandes variations. Mais cette méthode ne tient pas compte des variations conséquentes du chiffre d'affaires et de la saisonnalité.

La méthode « count back » ou « d’épuisement des capitaux »

Cette méthode consiste à retirer de l’encours financier jusqu’à son épuisement, le chiffre d'affaires TTC de chaque mois et d’ajouter le nombre de jours de chacun des mois correspondants.

L’atout principal de cette méthode est qu’elle tient compte de la saisonnalité du chiffre d'affaires. Par contre, elle agrège les encours exigibles, car elle ne les différencie pas des encours courants.

Comment optimiser son délai moyen de paiement ?

Il existe plusieurs moyens pour améliorer son DSO. Vous pouvez :

  • négocier et diminuer les délais de recouvrement et ceux de paiement de facture de commun accord
  • réduire la durée de traitement des démêlés déclarés sur les créances
  • adopter un logiciel de gestion des créances pour un meilleur suivi de son DSO et son BFR, une amélioration de la gestion de son poste client et un encaissement accéléré de vos factures
  • optimiser le processus de recouvrement des créances par un dispositif spécialisé.

Il faudra également prêter attention aux modifications de paiement accordées et aux anomalies internes ou externes de livraison, etc. Il s’agit des facteurs qui peuvent traîner les paiements à cause des conflits.